Rapport du conseil stratégique de Get up Wallonia au Gouvernement wallon

Le conseil stratégique a remis son rapport aux membres du Gouvernement de Wallonie. Rédigé autour de 5 axes stratégiques, il est désormais entre les mains du Gouvernement wallon chargé de l'examiner et de déterminer les actions prioritaires à réaliser et le budget à mettre en oeuvre pour y parvenir.Le conseil stratégique a remis son rapport aux membres du Gouvernement de Wallonie. Rédigé autour de 5 axes stratégiques, il est désormais entre les mains du Gouvernement wallon chargé de l'examiner et de déterminer les actions prioritaires à réaliser et le budget à mettre en oeuvre pour y parvenir.

Réalisé par 9 professeurs d'université formant ainsi "le Conseil Stratégique", le rapport de l'initiative Get Up Wallonia se décline en 51 actions articulées autour de 15 mesures.

L'objectif largement partagé se résume à faire de la Wallonie une Région résolument tournée vers une prospérité plurielle à travers le territoire, les entreprises et les citoyen.ne.s, et qui intègre les enjeux d'équité intergénérationnelle.

5 axes stratégiques

1) Miser sur la jeunesse et les talents des Wallon.ne.s

Cet axe présente 4 mesures et 11 actions :

  • Contribuer à l'amélioration de la formation initiale
    Actions : faire de l'alternance le nouveau "normal", renforcer l'attractivité des filières STEM, techniques et professionnelles, soutenir le pacte d'excellence, offrir une expérience de vie formatrice à tous les jeunes qui le souhaitent.
  • Généraliser l'accès à la formation tout au long de la vie
    Actions : créer un dispositif universel de formation continuer, résorber la fracture numérique
  • Revoir le paysage de la formation et investir dans les équipements
    Actions : repenser les dispositifs et le paysage de la formation, investir dans les infrastructures et les équipements de formation
  • Amplifier la recherche d'excellence
    Actions : développer la recherche stratégique et sociétale dans une optique de "triple dividende", développer les programmes wallons collaboratifs d'excellence, et articuler un réseau intégré de plateformes d'excellence en soutien de la recherche et de l'innovation.

2) Assurer la soutenabilité environnementale

Cet axe présente 4 mesures et 11 actions également :  

  • Accompagner la décarbonation de la Wallonie et honorer les engagements climatiques
    Actions : définir une stratégie de transition pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, concentrer les soutiens au énergies renouvelables, développer un marché de produits et services bas-carbone, maximiser les effets d'un programme massif de rénovation énergétique des bâtiments.
  • Améliorer les politiques et pratiques de mobilité
    Actions : favoriser les projets de mobilité prévoyant un usage intermodal équilibré, développer les infrastructures stratégiques.
  • Protéger la biodiversité et les ressources naturelles, y compris 'l'or bleu"
    Actions : Protéger et préserver l'eau comme richesse régionale, assurer une gestion adaptative et résiliente des forêts, prévoir l'émergence d'un "parc national"
  • Repenser la politique de gestion des friches et de soutien aux centres-villes
    Actions : accélérer l'assainissement des friches et des sites pollués, intégrer les pratiques de réhabilitation des friches dans un aménagement repensé des centres urbains et de leurs territoires

3) Amplifier le développement économique

Cet axe présente 4 mesures et 14 actions :  

  • Faciliter le développement et la relocalisation de filières économiques
    Actions : concevoir la politique économique et industrielle en chaînes de valeur, concrétiser le potentiel de l'économie circulaire, construire la résilience des secteurs du tourisme et de l'hospitalité, agir sur le développement économique par la stimulation des industries culturelles et pour le rayonnement de la culture.
  • Renforcer la souveraineté alimentaire
    Actions : réaffirmer le rôle multifonctionnel de l'agriculture et de l'élevage, stimuler l'éco-entrepreunariat dans le domaine agro-alimentaire et amplifier la "relève" des agriculteurs et des producteurs du secteur agricole, accélérer l'émergence de filières alimentaires porteuses
  • Soutenir le déploiement (local et international) des entreprises, moteurs de l'économie
    Actions : clarifier, simplifier et différencier les dispositifs de soutien aux entreprises, offrir une approche "orientée usager" en termes d'accompagnement des entrepreneurs, utiliser le potentiel de l'économie sociale pour une relance durable, mobiliser l'épargne privée et rassembler les outils financiers régionaux
  • Favoriser la transition par les marchés publics et la responsabilisation des entreprises
    Actions : utiliser les marchés publics comme outil de relance économique, lier les financements publics à l'usage des clauses sociales, environnementales et de soutien et l'emploi local, développer des mécanismes de soutien et de récompense des externalités positives et de découragement des externalités négatives.

4) Soutenir le bien-être, la solidarité et l'inclusion sociale de chacun.e

Cet axe présente 3 mesures et 8 actions :  

  • Réintégrer les personnes plus éloignées de l'emploi sur le marché du travail
    Actions : prévoir un soutien efficace à l'emploi, faciliter le parcours de retour à l'emploi
  • Développer une politique de santé solidaire et efficace
    Actions : créer les réseaux locorégionaux de santé en y intégrant la santé mentale, intégrer les politiques de prévention en matière de santé et investir dans une infrastructure de santé publique, utiliser le numérique comme levier pour améliorer la qualité des soins
  • Assurer l'égalité de genre et combattre toutes les discriminations
    Actions : facilité l'accès au logement et soutenir l'autonomie des moins valides, renforcer les dispositifs de soutien à l'enfance, renforcer la qualité et la généralisation d'un "test genre" dans une logique de gender mainstreaming.

5) Garantir une gouvernance participative et innovante

Cet axe présente 3 mesures et 7 actions : 

  • S'appuyer sur une administration publique ouverte et innovante
    Actions : progresser rapidement en matière d'usages numériques dans les administrations régionales et locales, développer une architecture favorisant une culture d'innovation collective
  • Instaurer une nouvelle gouvernance du et par le numérique
    Actions : structurer une "gouvernance du numérique" publique cohérente, scientifique, pérenne, responsable et visant l'intérêt général, développer une connectivité numérique et équilibrée du territoire, augmenter l'efficacité du pilotage du système statistique wallon pour une gouvernance plus démocratique
  • Faciliter une gouvernance transversale et participative
    Actions : assurer une transparence des processus et une meilleure participation des citoyens, créer un Conseil de l'Innovation et des Transitions

Consultation citoyenne

Du 16 novembre au 21 décembre 2020, les citoyens, les entreprises, les associations, les services publics et la société civile organisée ont été invités à formuler leurs idées et propositions pour répondre aux enjeux soulevés par la crise du Covid-19 et alimenter la vision de la Wallonie à l'horizon 2050, au départ d'une plateforme web et d'un processus participatif mobilisateur.

  • 9 370 citoyens se sont engagés en participant à cette consultation : 8 810 sur mawallonie.be et 560 via les formulaires papiers.
  • 17 461 contributions ont été formulées : 16 901 sur la plateforme mawallonie.be et 560 via les formulaires papiers.

Pilotage

De manière plus globale, un pilotage pluridisciplinaire a été mis sur pied dans le cadre de l'initiative Get up Wallonia. Il a pour mission de faire des recommandations au Gouvernement. Y sont associés les cabinets ministériels concernés, les services compétents du SPW, les UAP, les universités et institutions publiques dont la présence est jugée pertinente, des experts scientifiques et notamment des économistes, les partenaires sociaux et des acteurs de terrain et personnalités dont l'expertise reconnue est utile à la réflexion.